Wassereinspritzung in SAAB-Motoren

Teile diesen Inhalt mit:

Schlüsselwörter: Injektor, Anti-Nox, Depollution, Low Nox, Trionic, Wasser, Performance, Power, Saab, Ecopower, Octane, Detonation, Turbo

Injection d’eau par SAAB

Geschrieben von David Scott in Automotive Engineer, übersetzt und angepasst von Christophe Martz.

Fahrzeugingenieur
Automotive Engineer, Vol. 21, kein 1, Februar-März 1996

Selon Saab, l’injection d’eau est favorable à la dépollution.

L’injection d’eau n’a rien d’une nouveauté, pendant la 2ième Guerre Mondiale elle a été utilisé pour augmenter la puissance des avions à moteur à pistons.



Jetzt hat Saab diese alte Technologie aktualisiert, um nicht die Leistung zu erhöhen, sondern die Schadstoffemissionen zu kontrollieren, insbesondere während der Anforderungen schwerer Lasten (hohe Geschwindigkeiten oder starke Beschleunigungen).
Der 2.3L Ecopower 4-Motor muss unter allen Fahrbedingungen mit Stöchiometrie (Lambda = 1) betrieben werden.

Dr. Per Gilbrand führt auf diesem Gebiet einige vielversprechende Experimente durch. Er ist Direktor der Abteilung »
Antriebskonzepte in Södertälje, Schweden. Diese Abteilung war für die Arbeiten an Turbomotoren des Herstellers Saab verantwortlich.

Mr Gilbrand prétend que l’injection d’eau peut réduire la consommation de carburant de 15 à 25%, ceci avec une baisse significative des émissions HC et Nox. L’installation sur un véhicule est simplifiée en utilisant simplement le réservoir du lave glace, ce qui limite l’installation du système à un simple injecteur pompe qui alimente les 4 cylindres.

Wasserinjektionssystem
Système injecteur d’eau

« L’eau du lave glace est déjà antigel grâce à l’alcool, ce qui donne un (petit) bénéfice supplémentaire en tant que carburant secondaire » explique Mr Gilbrand. « En plus de refroidir les chambres de combustion à hautes vitesses, l’injection d’eau protège également le pot catalytique de toute surchauffe ».

Le système n’est opérationnel que durant la phase d’accélération maximale et lorsque la voiture dépasse les 220 km/h. L’injection d’eau dans le collecteur d’admission est gérée électroniquement par le système Trionic 32 bits de régulation de Saab. Ainsi le système est directement lié à la demande de puissance.

Powers mit und ohne Wassereinspritzung
Graphique des puissances en émissions polluantes limitées avec et sans injection d’eau

La sonde Lambda mesure la teneur en oxygène de l’échappement et permet de calculer les quantités d’air et de carburant optimales admises dans le moteur. Sa fonction est de maintenir le mélange au meilleur ratio.

L’injection d’eau n’intervient que lorsque la vitesse du moteur est supérieure à 3000 tr/min. Les graphiques joints montrent quel gain de puissance elle permet tout en maintenant les émissions à un niveau réduit. Ainsi sans injection d’eau, la puissance chuterait rapidement au delà d’un certain point pour conserver le taux de pollution en dessous de certaines valeurs. La consommation de « lave glace » est montrée sur le 2ieme graphique.

Les consommations d’eau semblent assez importante compte tenu des débits injectés mais Gillbrand réplique que comme l’injection ne se fait que par intermittence ( et à haute vitesse ), la capacité de ce réservoir n’est pas un réel problème.

Eingespritztes Wasser
Débits d’eau injectée par le système

Facebook Kommentare

Teile diesen Inhalt mit:




Hinterlassen Sie einen Kommentar

Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *